Chlo’ Over the World : La région du Guangxi Chlo’ Over the World : La région du Guangxi
Road Trip dans la région du Guangxi … De Guilin jusqu’à Xingping en passant par Yangshuo La région du Guangxi est située dans le sud... Chlo’ Over the World : La région du Guangxi

Road Trip dans la région du Guangxi …

De Guilin jusqu’à Xingping en passant par Yangshuo

La région du Guangxi est située dans le sud de la Chine et est réputée pour ses paysages de pics karstiques. Je viens de passer 15 jours ici et je me suis régalée. Le seul bémol aura été le temps, continuellement nuageux, gris ou pluvieux, mais cela ne m’aura pas découragée.

J’ai quitté Shanghai via un voyage en train de 26 heures en couchette dure. Et à mon étonnement, se fut une expérience plutôt agréable.

J’arrive donc sur Guilin, la plus grande ville de la région. Elle est située au milieu de ces fameux pics karstiques et est bordée par la rivière Li. Je fais tout à pied et j’évite les transports en commun comme à mon habitude. Je monte tout d’abord au sommet de la colline Fubo, la vue y est magnifique sur toute la ville et le paysage alentour. Outre l’agréable panorama on trouve la grotte de la Perle restituée avec ses nombreux reliefs bouddhiques. Puis je marche en direction du sud en longeant la rivière Li. J’espérais apercevoir la colline en trompe d’éléphant sur la rive en face mais les chinois sont malins et ont créé un parc payant avec tous les points de vue à l’intérieur de ce parc. Je l’ai contourné comme je pouvais mais impossible d’apercevoir cette étrange formation rocheuse.

Pagodes de la lune et du soleil à Guilin

Pagodes de la lune et du soleil à Guilin

Tant pis, je me dirige du coup vers deux jolis lacs, le lac Shanhu et le lac Ronghu. On peut y voir les pagodes de la Lune et du Soleil. Cette dernière est la plus haute pagode en cuivre du monde et culmine à 41 mètres. Plusieurs petits ponts enjambent les lacs, la balade est agréable.

De nombreux couples de mariés se font photographier ici. Je me dirige ensuite vers le Parc de Sept Étoiles. Une grosse déception vu le prix de l’entrée. Dans ce parc trônent des statues de personnages Disney, des manèges, un jardin chinois reconstitué mais sans intérêt, un mur d’escalade, une grotte avec des illuminations. Un parc d’attractions en somme. Le seul point présentant un petit intérêt est la colline du chameau, assez jolie. Déçue, je décide donc de traverser la ville pour aller sur un nouveau point de vue, la colline des couleurs accumulées.

Je monte sur 3 sommets différents, les vues sont sublimes et je suis presque seule au monde. Balade le soir dans les rues piétonnes, où magasins, rabatteurs, restaurants et stands de nourritures de rue se mélangent. Je rencontre un chinois parlant anglais et français, heureux de pouvoir échanger quelques mots, il m’invite à boire dans son stand le thé à l’Osmanthus, un arbre de la région. Un très bon moment partagé avec un local qui me ravie.

Je pars ensuite faire une randonnée dans les rizières entre Dazhai et Ping’an. Ces villages sont situés dans les hauteurs et demandent un bon moment de marche et une bonne condition physique. On trouve dans cette région le peuple Yao, les femmes possèdent de très longs cheveux et des habits colorés. Elles sont magnifiques !

Femme Yao
Je fais cette randonnée avec un couple de retraités belges (voyageant depuis des années sur un voilier), malheureusement le temps n’est pas au rendez-vous.

Nuages bas et pluie durant 4 heures de marche. Nous ne voyons pas vraiment le paysage enchanteur des rizières.

La prochaine étape est Yangshuo, plus au sud. L’attraction principale est Xijie Lu –aussi appelée West Street – où magasins, restaurants, bars et clubs se succèdent. La rue est très vivante, très animée et constitue le centre de la ville.

West street à Yangshuo

West street à Yangshuo

Ici je loue un vélo sur une journée et m’en vais le long de la rivière Yulong pour profiter d’une balade en « Bamboo Raft » au milieu des pains de sucre.

Bamboo raft sur Yulong River à Yangshuo

Bamboo raft sur Yulong River à Yangshuo

Très peu de touristes c’est agréable, le batelier m’initie même au maniement du bamboo raft. Je continue mon après-midi à pédaler en emprunter des chemins à droite à gauche, me repérant sur mon GPS. Yangshuo possède un petit parc dans la ville mais qui ne présente que peu d’intérêt hormis un petit point de vue mais pas très haut. Je rencontre à l’auberge Marie, une québécoise avec qui je vais passer les 4 jours suivants. Nous décidons d’aller voir le marché couvert de la ville. Se succèdent les stands de fruits et légumes, les poissonneries (ou plutôt des poissons vivants dans des petites bassines d’eau, mais aussi, des crapauds et serpents).

Paysage autour de Yangshuo

Paysage autour de Yangshuo

Nous nous enfonçons au fin fond du marché, et là nous découvrons une dizaine de stands vendant des chiens et des chats. Ils sont entiers ou en morceaux, pendus à des crochets de boucher. Derrière les étals, chiens et chats vivants sont entassés dans de petites cages. Nous quittons ce marché rapidement avec une boule au ventre. La légende n’est donc pas une légende, les chinois mangent bel et bien chiens et chats. Ensuite nous prenons de la hauteur pour atteindre une antenne télé située sur un pic. L’ascension se fait sous la pluie et le paysage aura finalement été plus beau en cours de route car une fois au sommet les nuages sont venus nous faire la bise.

Vue depuis la randonnée vers le Fishing Village

Vue depuis la randonnée vers le Fishing Village

Le lendemain nous prenons la route pour Xingping, la plus ancienne ville de la région, qui n’a pas encore été touchée par le tourisme. La partie vieille du village est composée de jolies petites demeures datant de 265 après J-C.

Premier trek de 4h aller-retour pour atteindre le Fishing Village.

Vue du Fishing Village

Vue du Fishing Village !

Sur la route, le magnifique paysage des pains de sucre et de la rivière Li s’offre à nous. Fishing Village est un très vieux village, isolé en pleine nature, et avec d’anciens remparts et vieilles demeures. Le  nous louons des VTT pour longer la rivière Li en direction de Yangdi. Nous n’irons pas jusque-là car le chemin est devenu trop boueux et impraticable. Sur la route nous nous arrêtons au point de vue que l’on retrouve sur les billets de 20 yuans, en bonnes touristes, nous faisons nos photos avec le billet à la main.

Billet de 20 yuans

Billet de 20 yuans

De retour sur Xingping, nous nous attaquons à Laozhai Hill. En chemin nous rencontrons deux Montpelliérains avec qui nous allons partager ce moment. Laozhai Hill, un pic rocheux avec 1 159 marches à gravir pour atteindre, selon moi, la plus belle vue de la région !

Vue depuis Laozhai Hill à Xingping

Vue depuis Laozhai Hill à Xingping

Nous nous aventurons sur des rochers, un peu plus haut que le point de vue officiel … Et là, quelle merveille ! Nous restons des bonnes dizaines de minutes à contempler ce paysage. Pour la première fois, je me sens époustouflée par la Chine. Moi qui aime les décors naturels et les grands espaces, je suis aux anges ici.

Mon second trek sera en direction de Shawan. Je marche d’abord en plaine, au milieu des champs de clémentiniers, puis j’atteins un lieu de culte construit dans la roche. Le chemin devient plus raide et je me retrouve à flanc de falaise, à ma droite un mur de roche calcaire, à ma gauche, le vide, et une très belle vue panoramique des pics karstiques et de la rivière Li.

Mon séjour dans le Guangxi a pris fin et je ne regrette pas d’y avoir passé autant de temps. J’aurais pu faire ça plus rapidement mais cette région m’a attiré, et m’a énormément plu. Si vous deviez venir par ici, je vous conseille de ne pas vous y aventurer après octobre. Le temps a pour moi tout le temps été mausade, mais je pense qu’avec un ciel bleu et un rayon de soleil, cette partie de la Chine prend encore plus aux tripes.

Je vous écris cet article depuis Hong-Kong (je retrouve ici une civilisation plus moderne et dynamique et les décorations de Noël !) où je vais passer 4 jours et je m’envole ensuite pour la Thaïlande !

Chloé !

Nicolas Ponsin Editeur en chef

Fan de voyage, Nicolas, par le biais du Guide du Voyage, partagera ses carnets de voyage ainsi que ses meilleurs bons plans. « Si l’on ne se remet pas en question, si l’on ne court pas une vraie aventure, au bout de laquelle on sera vainqueur ou vaincu, avec le risque de se casser la gueule, alors ça n’a aucun intérêt… » Citation de Louis Guilloux !

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * La limite de temps est épuisé ! Merci de recharger le CAPTCHA.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.