Comment choisir son assurance voyage ? Comment choisir son assurance voyage ?
5
ARTICLES QUI DEVRAIENT VOUS PLAIRE : Comment bien choisir son assurance ? Visiter une ville avec des vélos en libre service La plaine de... Comment choisir son assurance voyage ?

Savoir faire le bon choix concernant son assurance voyage

Le choix d’une assurance voyage est l’un des aspects les plus complexes et les plus rébarbatifs déroutants dans la préparation d’un voyage.

Sachant que vous avez surement envie d’aller à l’essentiel, on a potassé le sujet pour vous pour vous faire gagner du temps, …

Les sociétés d’assurances qui proposent des assurances voyage ne manquent pas mais la transparence de leur contrat et la limpidité de leurs réponses elles, peuvent faire défaut …

Au sommaire de ce dossier spécial « assurance voyage » :

  1. Définition de l’assurance voyage.
  2. L’assurance incluse via une carte bancaire.
  3. Evaluer ses besoins de couverture pour choisir son assurance.
  4. Qui peut fournir des assurances pour les voyageurs ?
  5. Les impératifs de garanties à vérifier dans les offres d’assurance voyage.
  6. Ce que les assurances voyage ne couvrent généralement pas.
  7. Comment faire face à d’éventuelles réclamations.
  8. Conclusion.

1) L’assurance voyage – Qu’est ce que c’est ?

Une assurance voyage vous couvre en cas d’accident et sert à vous protéger dans une situation d’urgence et, dans un cas extrême, à vous rapatrier rapidement chez vous.

C’est un contrat d’assurance qui vous assure des indemnités suite à d’éventuels dommages ou accidents survenus au cours d’un voyage, que ce soit en France ou à l’étranger.
Elle peut offrir, bien sûr, des dédommagements en cas de vol, d’accidents ou de panne de voiture, mais couvre aussi les frais occasionnés par l’annulation d’un voyage et la perte des bagages. Il s’agit donc d’une assurance qui couvrent toutes les éventualité possibles (problèmes administratifs et / ou financiers) possible au cours d’un voyage.

N’oubliez pas non plus qu’une assurance voyage ne vous dispense en rien de souscrire une assurance maladie.

Nombreuses sont les personnes qui font l’amalgame entre les deux et tombent des nues quand elles se rendent compte que leur assurance voyage ne leur permet pas de bénéficier de soins médicaux tout au long de l’année.

2) Assurance incluse grâce à une carte bancaire

Bien choisir son assurance bancaire

Au cas où vous ne le sauriez pas, le fait de payer vos billets d’avion avec votre carte bancaire (Visa première ou Mastercard) vous assure automatiquement.

La carte de crédit internationale de base propose dans son contrat :

  • une assistance rapatriement comprenant la prise en charge de quelques frais médicaux.
  • une assurance décès-invalidité.

=> Ces assurances généralement ne sont valables pour un voyage à l’étranger limité à 90 jours consécutifs.

Condition : Pour que l’assurance décès-invalidité fonctionne, vous devez payer votre voyage avec votre carte bancaire. L’assistance rapatriement fonctionne dans tous les cas.

Bénéficiaires : Il est bon de savoir aussi que pour la majorité des cartes bancaires utilisables à l’étranger, votre conjoint ou concubin et vos enfants âgés de moins de 25 ans encore à votre charge sur le plan fiscal.

Procédure : Avant d’engager des frais pour une consultation ou une hospitalisation, il faut demander une prise en charge à sa banque.

3) Evaluer ses besoins de couverture pour choisir son assurance

Réfléchissez à votre programme de voyage, potentiellement, vous allez peut être devoir faire face à :

  • un accident de transport : moto, vélo, voiture, …
  • un rapatriement pour maladie,
  • un vol de portable, ordinateur, caméra, …
  • un piqûre d’insecte ou morsure de serpent,
  • un accident de sport ou d’une autre activité,
  • un retour prématuré pour urgence (décès d’un proche, dégâts chez vous, …).

Qu’allez vous faire sur place ?

  • quel sport ou activité ?
  • quelle destination ?
  • quelle durée ?
  • sous quelles conditions : étude, voyage, travail ?
Il faut penser à tout, surtout si vous partez pour une longue période !

Vous partez en vacances en Europe, dans un État de l’Union européenne ou en Suisse ? Vous devez vous procurez la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Vous pouvez le faire par internet directement ici.

Si vous ne voyagez qu’en Europe, la CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) peut prendre en charge des frais médicaux selon le barème de remboursement du pays où vous vous trouvez (pensez aux nôtres et dites-vous que ça peut être pire !). Il faut aussi savoir que la CEAM ne fonctionne qu’auprès des médecins ou établissements « publics ». Si vous allez chez un médecin du secteur privé pour une urgence vous aurez à régler de votre poche l’intégralité des frais.

NB : rien n’est moins sûr que tous les médecins du secteur public en Europe reconnaissent la CEAM et vous évitent de payer la partie Sécu. Soyez donc prêt à attendre (longtemps) le remboursement de votre CPAM en France une fois rentrés.

Afin de faciliter les échanges avec les médecins locaux, faites traduire votre fiche santé, ainsi si vous n’est pas super à l’aise avec les langues (ou plus en état de parler …) ils pourront avoir les informations dont ils ont besoin pour vous remettre sur pied ! Le Traducteur médical pour fiche de santé par ici !

4) Qui peut fournir des assurances pour les voyageurs ?

travel-insurance

A qui vous adresser pour souscrire une assurance voyage ?

Une agence de voyage : lorsque l’on part en vacances avec une agence de voyage, le plus simple et le moins coûteux pour vous est de souscrire au moment où vous réservez votre séjour un contrat assurance auprès de cette même agence de voyage. Elle est la plus apte à vous conseiller l’assurance qui correspond à votre voyage.

Un spécialiste de l’assurance voyage ou votre compagnie d’assurance : les agences de voyage souscrivent leurs assurances. Si vous êtes assuré auprès d’une mutuelle d’assurance comme la Maaf, la Macif, Mutuelle Assurance, l’IMA ou la GMF, vous pouvez aussi souscrire une assurance assistance monde entier pour quelques euros de plus par an. Généralement, elle couvre des voyages ne dépassant pas les 3 mois consécutifs.

Votre banque : rappelez vous que ce n’est pas leur cœur de métier … Les banques cependant proposer des assurances avec certaines cartes bancaires. Bien lire les petites lignes sous peine de grosses tuiles …

5) Les impératifs de garanties à vérifier dans les offres d’assurance voyage

L’assurance voyage la plus adaptée à vos besoins est celle qui couvrira largement vos frais médicaux. Les bonnes compagnies d’assurances prennent vos frais médicaux en charge à hauteur de 100 000 €.

Questions à poser à son (futur) assureur :

  • Si j’ai un souci, comment cela se passe t-il ?
  • Ai-je une carte d’adhérent ?
  • Existe t-il un numéro d’assistance 24h/24, 7j/7 ?
  • Dois-je avancer les frais ?
  • Quelles démarches effectuer si je suis hospitalisé ?
  • Est-ce que j’ai le droit d’aller dans des cliniques privées ou de consulter le médecin que je veux ?
  • Est-ce qu’il faut que je demande toujours l’accord de mon assureur avant toute dépense ?

Projetez-vous (oui, faites la politique du pire) pour être préparé à affronter tous les problèmes et d’avoir les bons réflexes.

C’est juste impératif de souscrire à une assurance santé couvrant largement vos frais médicaux pour éviter de payer une note d’hôpital (salée) si vous vous blessez ou si vous devez consulter un spécialiste. Alors qu’en France, une visite chez un spécialiste vous coûte entre 25 et 100 euros, elle peut vous coûter jusqu’à 800 dollars en Australie !

Pensez que notre Sécu nationale vous remboursera sur la base de la tarification française (sois pas grand chose) et ce, uniquement après étude de votre dossier qui peut prendre des siècles mois !

Mondial-Assistance

À titre d’exemple, voici une série de coûts médicaux à l’étranger établie par le service médical de Mondial Assistance :

♦ Égypte : une migraine à Hurghada, 651 €
♦ Espagne : un rapatriement depuis Malaga, 28 000 €
♦ USA : une gastro-entérite, 8 000 €
♦ Saint-Domingue : une gastro-entérite, 3 010 €
♦ USA : un passage aux urgences à Miami, 53 000 €
♦ Grèce : une épaule déboîtée à Corfou, 3 223 €
♦ Turquie : une fracture du col du fémur à Antalya, 16 900 €
♦ Tunisie : une angine à Hammamet, 722 €
♦ France : des secours sur piste en barquette aux 2 Alpes, 180 €
♦ France : des secours sur piste en motoneige, 790 €
♦ France : des secours en hélicoptère, 3 251 €

Reléguez votre santé au second plan et c’est votre portefeuille qui va pleurer !

Il faut également que votre assurance voyage prenne en charge les situations d’évacuation d’urgence.

De même, si une catastrophe naturelle survenait dans votre lieu de villégiature et qu’il s’avérait nécessaire de vous évacuer dans un autre lieu, il serait préférable que cette opération soit prise en charge par votre assurance . Ce type d’évacuation peut aussi signifier un rapatriement dans votre pays d’origine à partir de l’hôpital de votre lieu de séjour. Il est donc important que vous vous assuriez que la compagnie d’assurances que vous choisirez couvrira vos billets d’avion en cas de besoin.

Vous devez donc choisir une assurance qui inclura les garanties suivantes :

  • Validité dans la majeure partie du monde.
  • En cas d’urgence, vous devez pouvoir accéder à ses services d’assistance 24h/24.
  • Elle doit vous fournir une protection financière dans le cas où la compagnie de transport que vous avez choisie ferait faillite et où vous vous retrouveriez coincé à l’étranger.
  • Elle doit couvrir la perte, la détérioration ou le vol de vos objets personnels tels que vos bijoux, vos bagages, vos documents …
  • Elle doit couvrir les situations d’urgence ou les soucis survenant dans votre pays de destination et qui peuvent vous contraindre à devoir regagner votre pays d’origine en urgence. Pour éviter des désagréments, retrouvez les conseils pour les voyageurs du gouvernement français.
  • L’assurance maladie et frais médicaux : elle permet de rembourser les frais de soins au-delà des montants remboursés par les organismes sociaux. Elle intervient en général à votre retour.
  • L’assurance accident rapatriement : elle est déclenchée pour vous couvrir et pour prendre en charge si vous êtes victime d’un accident au cours de votre voyage, si vous devez être hospitalisé ou si l’un de vos proches resté en France décède.
  • L’assurance bagages : Elle assure les biens emportés ou achetés en cas de vol, de perte ou de détérioration durant le voyage. Lors de vos achats, demandez un reçu ou une facture, c’est juste essentiel pour être remboursé. Si vos bagages sont perdus par le transporteur, exigez une déclaration de pertes officielle.
  • L’assurance annulation : Elle prévoit de rembourser le montant d’un voyage (réservations d’hôtel, billets d’avion ou de tout autre moyen de transport) en cas d’annulation due à une maladie grave, un accident ou un décès (le votre ou un membre de votre famille, de votre concubin(e) ou de la personne vous accompagnant et étant inscrite et assurée pour ce voyage). Un justificatif vous sera demandé dans tous les cas. Elle doit aussi marcher si vous annulez votre voyage suite à des événements auxquels vous devez faire face en urgence : cambriolage, dégâts chez vous mais aussi : licenciement économique, le refus de visas …
  • Responsabilité civile : Elle couvre les dommages matériels ou corporels que vous causez à autrui. Pour les dommages subis en dehors des accidents automobiles, c’est votre contrat « multirisque habitation » qui s’applique. Il faut vérifier si votre contrat ne contient pas d’exclusion pour les pays où vous partez et qu’il couvre vos activités de vacances.
  • L’assurance juridique concerne la prise en charge des démarches juridiques par l’assureur si vous êtes victime d’un accident. Elle peut aussi parfois comprendre l’assurance caution qui vous permet de sortir de prison dans les pays où on vous y jette à la suite d’un accident de voiture comme en Espagne ou dans les pays de l’Est.
  • La protection offerte par votre contrat doit s’étendre au moins en partie à vos appareils électroniques (au moins dans les transports).

Nota bene concernant les appareils électroniques : la plupart des compagnies d’assurances ne couvrent qu’une partie des frais relatifs à vos appareils (généralement à hauteur de 400 ou 500 euros), car cela fait partie de leur offre de base. De plus cela ne couvre vos appareils que pendant vos déplacement (par exemple si votre ordinateur se casse dans la soute à bagages). Il faut donc souscrire à une assurance complémentaire pour vos objets électroniques. Ne souscrivez en aucun cas une assurance voyage qui n’offre pas tous les services susmentionnés !

Pour info : L’assurance automobile.

La carte internationale d’assurance (carte verte délivrée par le Bureau central français des sociétés d’assurances contre les accidents d’automobile) est remise gratuitement lors de votre souscription. Elle permet de prouver que vous êtes assurés pour les dommages causés aux tiers lors d’un accident de la circulation, selon la loi d’obligation en vigueur dans le pays visité.

6) Ce que les assurances voyage ne couvrent généralement pas

rafting

Vous devez absolument vous renseigner sur les exclusions de votre assurance voyage.

  1. La plupart des assurances ne couvrent pas les accidents lors de la pratique des sports extrêmes (ou à risques) comme la moto, le surf, le snowboard, le rafting, l’escalade, le parapente, le jet-ski ou encore la plongée sous-marine, sports aériens comme le deltaplane, le hockey sur glace, la plongée sous-marine, la spéléologie ou encore le saut à l’élastique … ou moyennant finance bien sûr …
  2. De même, la majorité des compagnies d’assurances ne vous couvriront pas si vous blessez quelqu’un, alors que vous êtes au volant (la responsabilité civile a en effet cours dans ce cas-là).
  3. Toute mésaventure ou accident ne sera pas automatiquement pris en charge. Il est toujours bon de rappeler quelques exemples de cas où l’assistance ne sera pas mise en place :
  • Les conséquences d’une guerre civile, d’un acte de terrorisme (c.f. : Conseils pour les voyageurs du gouvernement français),
  • Participation à des paris, bagarres ou émeutes,
  • Les accidents et conséquences liés à la prise de drogues ou d’un usage abusif d’alcool,
  • Négligence de votre part concernant vos bagages et plus généralement vos objets de valeur.

Pour faire court : vous ne serez pas remboursés si vous avez fait preuve d’« imprudence », terme dont la définition varie selon la compagnie d’assurances concernée – donc soyez « prudent » …

7) Ce que vous devez savoir sur les réclamations

Afin de faire jouer votre assurance en cas de problème : veillez à faire votre déclaration, sous 5 jours, à votre assureur – soit par Internet, téléphone, fax ou encore par courrier. Vous devrez ensuite joindre des pièces justificatives détaillées au moment de l’ouverture de votre dossier.

Pour l’assistance, vous devez absolument contacter votre compagnie d’assistance le plus rapidement possible. C’est essentiel pour l’organisation de l’aide et la prise en charge de vos frais. Les compagnies d’assurance ne prennent pas en charge les frais qui ont été engagés sans leur accord préalable.

En cas de réclamation, soyez prêt à prendre votre mal en patience avant de recevoir votre argent.

Afin de vous assurer que vous serez effectivement remboursés, n’oubliez pas de conserver tous vos reçus, formulaires nécessaires et de demander des pièces justificatives si vous rencontrez un problème :

  • certificats médicaux,
  • documents administratifs ou ceux relatant les détails concernant les circonstances du sinistre,
  • photos,
  • factures.

8) Pour conclure sur le choix de votre assurance voyage

Quelle que soit la compagnie d’assurances pour laquelle vous optez, renseignez-vous minutieusement avant de prendre votre décision.

Aucune n’est identique à une autre et il est préférable que vous choisissiez celle qui correspond le plus au voyage que vous allez entreprendre.

Dans 99,99 % des cas, vous n’aurez pas besoin de l’assurance que vous avez souscrite, mais personne n’est à l’abri du hasard …

Dans tous les cas n’oubliez pas :

  1. D’emporter votre numéro d’assuré. Il sera toujours possible pour votre assureur de vous retrouver dans son listing grâce à votre nom mais cela peut prendre plus de temps,
  2. De prendre le numéro de téléphone de votre compagnie d’assurance et son adresse,
  3. De demander des pièces justificatives si vous rencontrez un problème : certificats médicaux, …
  4. D’effectuer, en cas de soucis, vos démarches dans les plus brefs délais.

En cas de problèmes à l’étranger, les services consulaires de la France peuvent vous aider dans une certaine mesure mais en aucun cas ils ne se subsisteront à une assurance. Ils pourront, si on vous vole vos papiers, vous procurer des attestations et vous délivrer un laissez-passer pour rentrer en France. S’il vous arrive un accident grave, ils pourront contacter votre famille et envisager un rapatriement (qui sera à vos frais si vos n’avez rien de mieux …).

Et vous ? Avez vous trouvé la perle rare de l’assurance voyage ? Si oui … Partagez vos bons plans, laissez un commentaire !

Nicolas Ponsin Editeur en chef

Fan de voyage, Nicolas, par le biais du Guide du Voyage, partagera ses carnets de voyage ainsi que ses meilleurs bons plans. « Si l’on ne se remet pas en question, si l’on ne court pas une vraie aventure, au bout de laquelle on sera vainqueur ou vaincu, avec le risque de se casser la gueule, alors ça n’a aucun intérêt… » Citation de Louis Guilloux !

  • Polar M400

    9 octobre 2014 #1 Author

    Pour ma part, je voyage toujours sans assurance spécifique mais c’est toujours pour des voyages courts!
    C’est clair que si l’on voyage sur une longue période, la question de l’assurance devient alors primordiale.
    Merci pour ces bons conseils.
    Polar M400 Articles récents…Les fonctionnalités de la montre connectée Polar M400My Profile

    Répondre

  • lotfi@assurance automobile

    20 octobre 2014 #3 Author

    dans le cas de l’assurance automobile, la responsabilité civile protège si votre véhicule cause des blessures à un tiers ou des dommages dont vous êtes tenu juridiquement responsable

    Répondre

  • Steven

    25 octobre 2014 #5 Author

    Sawat die’

    Pour ma part, j’ai souscrit à l’assurance de Chapka pour mon voyage de 6 mois en Asie du Sud-Est.

    Satisfait du prix mais pas de commentaires à faire car par chance je n’ai pas eu besoin de l’utiliser !

    Bye et bonne vie à Guide du Voyage …

    Répondre

  • David

    23 novembre 2014 #6 Author

    Super article

    Répondre

  • julie

    24 février 2016 #7 Author

    très bel article, je suis d’accord il est bon de souscrire une assurance voyage quand on part afin de ne vraiment pas prendre de risques inutiles!
    pour mon dernier voyage en Thailande, j’ai souscris une assurance voyage avec Mondassur dont j’ai été très satisfaite !

    Répondre

  • Mathieu

    27 décembre 2016 #8 Author

    Merci pour cet article, ça m’est arrivé de ne pas en souscrire pour de cours voyage mais bon faut quand même faire attention
    Mathieu Articles récents…🎅Noël autour du monde : traditions et coutumes 🎁My Profile

    Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * La limite de temps est épuisé ! Merci de recharger le CAPTCHA.

CommentLuv badge