La cuisine Amérindienne : une autre manière de voir les Etats-Unis La cuisine Amérindienne : une autre manière de voir les Etats-Unis
ARTICLES QUI DEVRAIENT VOUS PLAIRE : Bruxelles à rendez-vous avec le Street-Art 2.0 Florence, capitale des Arts … Les merveilles du désert de San... La cuisine Amérindienne : une autre manière de voir les Etats-Unis

Sur les traces de la cuisine Amérindienne

Si la culture américaine est l’une des cultures étrangères les mieux connu par les français, on a souvent tendance à oublier qu’il y a eu un avant New York, un avant-guerre de sécession, un avant-colonisation. Bien que personne n’oublie qu’il y avait du monde en Amérique avant la venue des colons, la culture amérindienne reste assez peu mise en avant. Et cette année pourrait être enfin l’occasion de se focaliser sur une des facettes méconnues de ce pays ultra popularisé.

Pourtant pas facile de trouver encore une véritable identité amérindienne en 2016, car elle aussi a eu tendance à « s’américaniser », si bien qu’à peine 15 % des amérindiens d’aujourd’hui disent essayer de continuer la transmission de leurs cultures (via la langue, ou la religion par exemple). Un des plus gros exemples de l’identité amérindienne d’aujourd’hui aux Etats-Unis serait bien sûr les casinos amérindiens qui, grâce à une douillette protection juridique, arrivent à concurrencer les casinos purement américains. Mais cet article se concentrera plutôt sur leur gastronomie, et le retour progressif d’une restauration qui a une ambiance et des pratiques si particulières.

Un peu d’histoire …

Il faut savoir que si la nourriture amérindienne s’axait énormément sur la chasse et la pêche, c’était très loin d’être la seule manière d’en trouver pour eux. Il y avait aussi une part non-négligeable qui provenait de leur agriculture, qui aura d’ailleurs participé au balbutiement de celle canadienne. L’agriculture a eu notamment une place primordiale dans la culture iroquoise, notamment lors de l’hiver car c’était bien souvent l’une des seules manières d’assurer sa subsistance. Ainsi, on sait que les amérindiens cultivaient le maïs, le tournesol, la citrouille, le maïs et les haricots. Les techniques agricoles étaient assez peu développées, mais existaient tout de même : fabrication d’engrais, connaissance de terre plus fertile que d’autres, entretiens soignés des terres cultivables, …

Mais évidemment, la chasse, la pêche et la cueillette restent l’une des principales sources d’alimentation des amérindiens. La chasse était souvent vu comme un complément de l’agriculture. Elle est très présente dans les peuples du nord de l’Amérique, car l’agriculture y était bien plus difficile. Les animaux chassés étaient assez divers, mais on retrouve souvent le cerf, le caribou, ou des oiseaux. La pêche était un peu moins pratiquée mais permettait de pouvoir manger quelque chose de frais en hiver. La cueillette avait souvent lieu en Automne, afin de constituer des provisions pour l’hiver.

Naissance de la cuisine américaine

La nourriture a aussi une part très spirituelle dans la vie des amérindiens. D’ailleurs, celle-ci était souvent vu comme source de vie. Les différentes cérémonies de leur vie spirituelle étaient régulièrement ponctuées de festins, certains d’entre eux demandaient la consommation d’aliments spécifiques comme la viande d’un animal particulier, de la soupe, du riz sauvage, …

L’une des autres faces intéressantes du lien entre spiritualité et nourriture est le jeûne. C’est une pratique très codifié et supervisé par un des anciens, qui sert à voir si la personne choisie peut bien encaisser une telle expérience. La personne pratiquant le jeûne doit s’abstenir de manger ou de boire pendant une période invariable, ce qui est sensé stimuler leur spiritualité.

La restauration amérindienne aujourd’hui

Même si la restauration amérindienne est assez peu représentée pour l’instant aux Etats-Unis, il a eu tout de même ses grands restaurants. L’un des plus réputés fut le Silverbird, un restaurant fondé dans les années 80, qui a été pendant longtemps le seul représentant amérindien à New York. Malheureusement, il a fermé depuis, et on ne compte plus aucun restaurant de ce type-là dans la plus grande ville américaine. Il y a tout de même quelques bonnes adresses qui servent ce genre de nourriture ailleurs. Comme l’étoilé « Elizabeth Restaurant » à Chicago, qui a lancé une gamme de menu amérindiens en 2015. On compte aussi plusieurs restaurants tenus par des chefs amérindiens dont le très réputé Corne Dance Café à Santa Fe.

La restauration amérindienne aujourd’hui

D’ailleurs, un mouvement appelé le Sioux Chef est apparu, le but est de sensibiliser les américains à une nourriture qu’ils appellent « précoloniale », et d’arriver à ce que plus de restaurants proposent ce type de menu. Ils sont à l’origine d’événements régulier à Minneapolis et Saint-Paul.

Si le nombre de restaurants amérindiens est encore rare, on peut penser que ceux-ci vont augmenter d’année en année, notamment car les tendances culinaires actuelles sont plus tournées vers le végétarisme ou à la réduction d’intermédiaire dans la restauration (pratique aussi appelé « de la ferme à la table »). Des manières de faire très présente dans la cuisine amérindienne, et la multiplication de restaurant ou mouvement pour la cuisine amérindienne dernièrement va totalement dans ce sens.

Conclusion

Appréhender les Etats-Unis par sa culture amérindienne est donc quelque chose de pertinent et d’original. Il ne fait aucun doute que celle-ci aura de plus en plus sa place dans le paysage culturel américains, et commencer dès cette année peut apporter grandement à la vision d’un pays dont on pensait déjà tout connaitre.

Article invité

Guide du voyage accepte régulièrement des articles invités sur le thème du voyage. Si vous souhaitez publier un article sur notre site, merci de transmettre votre demande depuis le formulaire de contact !

  • Bonne Cuisine

    6 septembre 2018 #1 Author

    Je viens de découvrir un monde d’information: par rapport à la nourriture amérindienne, mais aussi à sa culture et son histoire. Je connais un peu des régions avec beaucoup de présence amérindienne aux Etats-Unis, mais j’avoue que je n’avais pas fait beaucoup d’attention aux points mentionnés dans l’article. Ça a été enrichissant. Merci.

    Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * La limite de temps est épuisé ! Merci de recharger le CAPTCHA.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.