Nouvelle-Zélande : l’Île Sud, entre glaces et lacs Nouvelle-Zélande : l’Île Sud, entre glaces et lacs
5
ARTICLES QUI DEVRAIENT VOUS PLAIRE : Les paysages grandioses de la Nouvelle-Zélande La Nouvelle-Zélande, un camaïeu de bleu et de vert Second Guide, premier... Nouvelle-Zélande : l’Île Sud, entre glaces et lacs

Itinéraire néo-zélandais, entre berges ensoleillées et monts enneigés

La Nouvelle-Zélande est composée de deux îles principales, l’île Nord, sur laquelle on trouve Auckland et Wellington, et l’île Sud, qui est de loin ma préférée. Le climat y est plus agréable, et les paysages plus diversifiés. Une succession de glaces et de lacs que j’ai particulièrement appréciée au sortir de l’hiver néo-zélandais.

On peut rejoindre l’île du Sud en avion, en atterrissant à Christchurch, mais également en ferry depuis Wellington, sur l’île du Nord. Ayant loué une voiture à Auckland pour deux mois, j’ai choisi l’option ferry, que je n’ai pas regretté, car la traversée est agréable et les paysages en approchant de l’île sont très beaux.

A la descente de ferry, je prends la route pour Nelson, qui se situe à proximité de Abel Tasman Park. Après un mois de pluie quasi continue sur l’île du Nord, c’est un bonheur de retrouver le soleil ! Abel Tasman Park est donc un très grand parc au nord de l’île du Sud, et un repaire de choix pour les randonneurs, car pour se balader dans certains coins, il faut marcher, ou se faire transporter par bateau. On peut y faire des balades de quelques heures comme de quelques jours.

A quelques heures de voiture, on peut découvrir un autre endroit de toute beauté, les lacs Rotoiti et Rotoroa. On y croise quelques cygnes noirs, et très peu de gens, ce qui permet de profiter pleinement du calme environnant.

Ile Sud : les paysages fascinants de la Nouvelle-Zélande

Plus au sud, changement de climat radical à Arthur’s Pass, où je me retrouve dans une tempête de neige. Le lendemain de mon arrivée, les routes sont carrément bloquées. C’est la magie de la Nouvelle Zélande, ces changements incessants de décors et de climats. Se promener sous la neige est une expérience que j’aime beaucoup, surtout si je sais qu’un bon thé et un bon feu m’attendent juste après. Et le soleil n’a pas tardé à repointer le bout de son nez, illuminant les paysages.

Le temps avait malheureusement rendu dangereux certains sentiers de randonnée, mais le site valait quand même le détour.

Une fois les routes débloquées, je reprends la direction du sud, et passe devant le Fox glacier, assez impressionnant.

Ma vraie destination est Wanaka. Malgré le temps couvert, le lac est splendide, et il y a plusieurs jolies balades de quelques heures à faire, soit sur les hauteurs pour bénéficier de la vue, soit autour du lac. Lorsque le temps est plus clément, le lac est pris d’assaut pour les jeux d’eau, mais je n’y étais pas en période touristique et c’était très relaxant.

Tekapo, Wanaka, Glenorchy ... les merveilles de l'Île du Sud !

J’hésite ensuite à m’arrêter à Queenstown, mais l’ambiance bruyante me décourage un peu. Je me rappelle alors une compatriote croisée à Taupo, qui m’avait conseillé de me rendre à Kinloch, peu après Glenorchy, à environ 80 kilomètres de Queenstown. C’était pour elle le plus bel endroit qu’elle ait vu en Nouvelle Zélande, et force m’a été de reconnaître qu’elle avait eu raison. Glenorchy, déjà, offre un paysage splendide. C’est une toute petite ville, qui a peu d’activités en comparaison de Queenstown, mais qui est beaucoup mieux située pour les randonnées.

Mais à une dizaine de minutes en voiture se trouve Kinloch, qu’on ne peut pas vraiment qualifié de village, mais plutôt de hameau, car on y trouve seulement quelques maisons et l’auberge de jeunesse dans laquelle je suis restée une semaine. Autant vous dire qu’il vaut mieux faire des bonnes provisions à Queenstown avant de prendre la route de Kinloch, même si on y trouve un restaurant et quelques denrées.

Le site est tout simplement magnifique. On y trouve des lacs d’un bleu que je n’ai vu qu’en Nouvelle-Zélande, de nombreuses randonnées, un calme complet (nous étions trois, en tout et pour tout, dans l’auberge de jeunesse), et de très beaux points de vue. Si vous préférez les ambiances festives et la foule, Queenstown sera un meilleur choix pour vous qu’une retraite à Kinloch.

C’est à regret que je quitte cet endroit. Après plusieurs arrêts, à Milford Sound, au Mont Cook et dans les Catlins, j’arrive au lac Tekapo, qui est réputé notamment pour l’observation des étoiles. Là encore, on y trouve des randonnées pour marcheurs motivés (ça grimpe pas mal !!!), récompensés par la vue imprenable.

Ma remontée vers l’île du Nord se finira avec Kaikoura, à voir absolument pour ses colonies de phoques.

On pourrait passer des mois à visiter l’île du Sud et à tenter d’apercevoir un kiwi (l’animal, pas le fruit) ! Il y a tellement à découvrir, de tels paysages différents à voir, que passer à côté serait vraiment dommage.

En savoir PLUS !

Pour celles et ceux qui ont eu la chance de se rendre en Nouvelle-Zélande et plus particulièrement dans le Sud, qu’avez le plus apprécié ? Laissez un message ici et donnez vos bons plans si vous en avez …

Anais Sybellas

" N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d'autres espaces, d'autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît." .......... Henry de Monfreid

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * La limite de temps est épuisé ! Merci de recharger le CAPTCHA.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.