Que faire autour de San Pedro de Atacama ? Que faire autour de San Pedro de Atacama ?
Quelques excursions à faire depuis San Pedro de Atacama … Au Nord du Chili, une vaste étendue aride et rocheuse recouvre le territoire. Bien... Que faire autour de San Pedro de Atacama ?

Quelques excursions à faire depuis San Pedro de Atacama …

Au Nord du Chili, une vaste étendue aride et rocheuse recouvre le territoire. Bien que ses délimitations soient imprécises, on estime que le désert d’Atacama s’étendrait sur plus de 1 200 km d’Arica à Copiapó. Nous avons décidé de nous intéresser à une petite parcelle, la plus connue : la région de San Pedro de Atacama, dans la région d’Antofagasta. Au pied de la Cordillère des Andes, à 2 438 m d’altitude, le petit village de San Pedro est le point de départ de votre aventure dans le désert. En route, guidée par nos amis de l’agence de voyage locale de Santiago, Chile Excepción.

À votre arrivée à l’aéroport de Calama, une navette se charge de vous conduire à San Pedro de Atacama à une centaine de kilomètres de là. Un décor de désert rocailleux défile devant vos yeux jusqu’à rejoindre le village dont les petites ruelles en terre ocre bordées de maisons en adobe ne manquent pas de charme.

San Pedro de Atacama

Les premiers habitants nomades sont arrivés dans la région il y a environ 11 000 ans, puis ils se sont sédentarisés grâce à l’agriculture.  Aujourd’hui, le tourisme, le travail de la terre et l’extraction de sel et lithium sont les activités principales de la région.

Après vous être installés dans votre hôtel, vous faites le tour du pâté de maison pour découvrir les marchands d’artisanat, dans une ambiance conviviale. Sur la place, l’église de San Pedro, de style colonial et immaculée, a été classée monument national. Si les journées sont baignées de chaleur et de soleil, dès la tombée de la nuit, l’air se rafraichit. Le ciel est incroyablement dégagé et vous offre une pluie d’étoiles. Cette rareté est due à son emplacement isolé, l’absence de pollution, l’air sec et l’altitude. Un ciel limpide 350 jours par an fait du désert d’Atacama un lieu exceptionnel pour l’astronomie et de nombreux observatoires scientifiques y sont installés.

Si la région est aride et n’enregistre pratiquement jamais de précipitations, il existe une exception. Peut-être l’avez-vous vu, ce phénomène incroyable qui a lieu tous les 2 à 10 ans en d’août à septembre (en hiver) ? Après de fortes averses, des graines apportées par le vent se mettent à germer et couvrent le sol du désert d’un tapis de fleurs. Un magnifique spectacle de la nature.

Le désert fleuri dans la région d'Atacama

Il est temps de planifier vos excursions. Trois options s’offrent à vous : si vous êtes plusieurs, nous vous recommandons la location d’un véhicule tout terrain. Il vous permettra l’autonomie aussi bien en choix de destination qu’en créneau horaire. Sinon optez pour une agence de tourisme qui vous fera un programme personnalisé et viendra vous récupérer directement à votre hôtel. Enfin si vous avez un budget serré, il est tout à fait possible de visiter les alentours à vélo, comme la Pukará de Quitor, la Vallée de la Lune ou las Lagunas Cejar.

Prévoyez juste de quoi vous protéger du soleil et suffisamment d’eau.

Carte de San Pedro de Atacama et ses alentours

Carte ©cimes-et-sommets.net

Parmi les sites à voir :

  • Le majestueux Volcan Licancabur culmine à 5 916 m d’altitude. Si vous choisissez d’en faire l’ascension, ce trekking durera 7 à 8 heures à un rythme lent et régulier. C’est au prix d’un effort constant que vous pourrez admirer une vue saisissante sur l’Altiplano.

Volcan Licancabur

  • La Réserve nationale Los Flamencos couvre 73 986 hectares pour observer la beauté des flamants roses posés sur des eaux limpides qui se miroitent dans les montagnes.
  • Lagunas Cejar : vous pourrez vous baigner dans ces bassins d’eau salée (40 % de concentration de sel) et avoir la sensation de flotter, comme si vous étiez sur la mer Morte.
  • Les Geysers d’El Tatio : l’une des plus belles excursions du désert d’Atacama. Il est  vivement recommandé de vous faire accompagner d’un guide en raison de la dangerosité du terrain. Il faut partir de nuit de San Pedro de Atacama pour arriver à l’aube quand les geysers sont les plus actifs. Méfiez-vous, à cette heure-ci les températures passent en dessous de zéro dans le désert ! Heureusement vous pourrez vous réchauffer dans des bassins d’eau tiède. Sur la route, vous pouvez également faire un arrêt aux Thermes de Puritama, un lieu d’exception de la nature au milieu du désert. Il s’agit de huit grandes piscines d’eau à une température oscillant entre 33 et 34° C. Cet endroit était utilisé à des fins médicinales par le peuple des atacameños. Ces eaux sont aujourd’hui recommandées pour les rhumatismes, le stress, les douleurs circulaires …

Les Geyser Del Tatio

  • Cordillère de sel : à seulement quelques kilomètres de San Pedro de Atacama se révèle un spectacle d’une grande beauté. La Cordillera de la Sal, qui borde le Salar d’Atacama, est une montagne de sel datant de millions d’années, sculptée par le vent et le soleil. Classé sanctuaire de la nature, la Vallée de la Luna est entourée de dunes dont la plus grande, la Duna Mayor, permet depuis son sommet d’admirer un paysage lunaire d’une grande beauté. Une piste s’enfonce entre des formes rocheuses jusqu’à la Vallée de la mort, ainsi nommée car l’aridité et la salinité rendent impossible toute forme de vie. Depuis un mirador on peut admirer les roches rouges s’enflammer au coucher du soleil. A proximité, une grande dune attire les amateurs de sandboard, autre activité proposée lors de votre séjour, fortement conseillée lors de nuit de pleine lune.

Vallée de la Lune & Vallée de la Mort

En rentrant de votre excursion, vous pourrez vous détendre dans une des nombreuses adresses gastronomiques qui proposent des spécialités de la région : empanadas aux fruits de mer, tamal et humita, … Le tout accompagné d’un pisco sour, l’apéritif local.

Pour celles et ceux qui ont eu la chance de visiter San Pedro de Atacama et ses alentours, qu’avez vous le plus appréciés ?

Nicolas Ponsin Editeur en chef

Fan de voyage, Nicolas, par le biais du Guide du Voyage, partagera ses carnets de voyage ainsi que ses meilleurs bons plans. « Si l’on ne se remet pas en question, si l’on ne court pas une vraie aventure, au bout de laquelle on sera vainqueur ou vaincu, avec le risque de se casser la gueule, alors ça n’a aucun intérêt… » Citation de Louis Guilloux !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * La limite de temps est épuisé ! Merci de recharger le CAPTCHA.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.